à la Une

Cunnilingus

Le cunnilingus

Les expressions figurées qui désignent la pratique du cunnilingus sont fréquentes : manger l’abricot, sucer la friandise ou descendre au barbu.

Cet équivalent féminin de la fellation fait partie des jeux sexuels qui peuvent conduire tout droit au plaisir, et ainsi votre partenaire profitera d’un puissant orgasme.

Des réticences continuent chez certaines personnes.

La peur du jugement ou un sentiment de honte peut paralyser les femmes.

Les résistances masculines sont souvent liées à des questions d’hygiène.

Les hommes doivent complimenter et rassurer leur partenaire, leur confirmer qu’ils éprouvent du plaisir. »

Messieurs rassurez vous !!! le sexe féminin est souvent plus propre que la bouche !!!

C’est quoi un cunnilingus ?

Le cunnilingus est une pratique sexuelle, une caresse bucco-génitale consistant à stimuler la vulve avec la bouche, la langue, les lèvres offrant une large gamme de sensations, afin de faire monter l’excitation sexuelle.

La plupart du temps, la zone la plus sensible est le gland du clitoris, suivie de la racine du clitoris.

Les petites lèvres et le vestibule, espace localisé entre les petites lèvres sont également des zones érogènes.

L’utilisation de la salive ou de lubrifiant est conseillé et permet une stimulation douce et fluide à votre partenaire.

Le cunnilingus peut être pratiqué pendant les préliminaires dans le but de faire augmenter l’excitation sexuelle, le plaisir et la production de sécrétion vaginale (ciprine), et facilite la pénétration.

Combinée à différentes caresses, à diverses stimulations sur l’ensemble du corps, soutenue par une écoute active de la part du ou des partenaires, le cunnilingus permet la diffusion de plaisirs variée entre les partenaires menant la femme jusqu’à l’orgasme.

Pour bien faire un cunnilingus, il est important de suivre quelques règles !

Le clitoris est un organe érectile qui se gonfle et se durci sous l’excitation suite à un afflux de sang d’où sa sensibilité extrême . Il faut donc prendre son temps et faire preuve de méthode.

Pas de précipitation les deux partenaires doivent vraiment se sentir à l’aise.

En pratique : Commencez toujours par embrasser votre partenaire et être dans une phase de préliminaire

(https://sextoysexetests.wordpress.com/2017/08/26/les-preliminaires/).

Concentrer vous sur les zones les plus érogènes  les seins, avant de passer au cunnilingus.

Pendant un cunnilingus, il ne faut pas abandonner le reste du corps !!! Pourquoi ?

L’excitation portées sur une zone accroît le plaisir des stimulations accomplies sur les autres zones », Il convient de caresser le ventre, les mains, les pieds ou les seins, à l’occasion d’une pause ou pendant le cunnilingus.

On peut aussi associer le plaisir clitoridien à une excitation vaginale avec vos doigts ou un œuf vibrant et ainsi augmenter considérablement la possibilité de jouissance.

Si votre partenaire n’est pas réticente vous pouvez aussi stimuler la zone péri-anale qui est également très réceptive.

La jouissance viendra ou ne viendra pas mais la femme aura connu d’intenses plaisirs

Attention !!!

Faire de l’orgasme une obligation reste le meilleur moyen de ne pas l’atteindre. Il nécessite en effet un abandon total. « Que la femme profite de chaque bonheur ! »
une pression trop intense sur le clitoris risque de l’irriter et d’empêcher votre partenaire de jouir

Que la femme soit allongée, debout, assise : les choix de positions sont variés.

Publicités
à la Une

Fellation

La Fellation

Il existe de nombreux terme pour intituler cette pratique sexuelle orale : turlutte, tailler une pipe, gâterie, ou sucer…

Comprendre cette pratique

La fellation est une pratique orale sexuelle effectuée sur le sexe masculin avec la bouche, la langue, les lèvres.

La bouche est un organe plus doux, chaud, humide,capitonné et plus serré que le vagin.

La langue peut provoquer des caresses extrêmement précises et stimuler des zones spécialement sensibles.

La fellation est pour l’homme un plaisir des plus délicieux, il vit une sorte d’abandon suprême.

L’homme traduit le désir de sa (son) partenaire à le prendre dans sa bouche, à le faire jouir et à accepter de recevoir son sperme comme un témoignage d’amour.

Cependant, ne pas aimer le goût du sperme ne veut évidemment pas dire que vous ne l’aimez pas.

L’homme a besoin de sentir l’estime, le désir de sa ou son partenaire.

En l’acceptant sans condition dans sa bouche, le partenaire renvoie un message extrêmement valorisant.

Le sexe oral peut se pratiquer lors des préliminaires bien qu’elle soit considérée comme une relation sexuelle à part entière et non comme un préliminaire.

Aimer lui faire une fellation et le lui montrer, il n’y a rien de mieux pour faire plaisir à votre partenaire sexuel.

Langoureuse, profonde, passionnée et douce, cette caresse intime venue du fond de la gorge, la fellation est destinée au plaisir de l’homme, mais nécessite quelques délicieuses techniques.

La fellation naît de la rencontre de deux désirs.

Celui de laisser découvrir son anatomie : une fierté pour l’homme de brandir son sexe, en pleine érection, devant la partenaire.

Et celui, pour vous, de démontrer votre capacité à le faire jouir, du bout de la langue, en explorant la zone érogène tant convoitée.

Comment faire une fellation ?

Quelques préliminaires à la fellation sont nécessaires.

Embrassez, cajoler et lécher le pénis et les testicules en douceur, tout en longueur.

Vous devez adopter la position qui vous semble le plus confortable.

Veillez à saliver de manière permanente.

Attardez vous au niveau de son gland et de son frein c’est là où il est le plus sensible.

Faite attention à ne pas le blesser avec vos dents que vous pouvez recouvrir avec vos lèvres.

Ne vous étonnez pas si vous remarquez sa respiration s’accélère !!, cela signifie que vous lui faîtes de l’effet vous êtes sur la bonne voie.

Pour enflammer votre partenaire n’hésitez pas à gémir de plaisir pour lui exprimer votre excitation, Frappez son pénis délicatement sur les recoins de vos lèvres ou de votre visage.

Diversifiez le rythme de la succion autour de son gland une forte ou douce pression.

Jouez avec son sexe, attrapez le goulûment du bout des lèvres.

La fellation procure à l’homme une sensation chaude qui envahit son membre et l’enveloppe de bien-être.

soyez imaginatives ou imaginatifs !

Les novices préfèrent s’attarder sur les testicules, sans franchement sucer le gland et le membre de l’homme qui les intimident. Cela peut être une première approche.

Les Grands amateurs de gorge profonde ou deep throas engloutissent goulûment le pénis de l’homme jusqu’à dépasser le niveau de la glotte.

Les effrénées du 69 auront le désir de se voir aussi comblées.

Allongé sur le dos, votre homme s’occupe de votre entrejambe, tandis que vous êtes à quatre pattes au-dessus de lui.

Vous lui faîtes une fellation. Et lui vous rend la pareille.

Plus les caresses se diversifient, plus ses sensations se décuplent.

Alors les testicules, les tétons, la base de son sexe, son ventre ne doivent pas rester en marge de votre attention.

Pour les gastronomiques, pensez chocolat, crème Chantilly ou champagne pour nourrir vos idées culinaires hot.

Un quart d’heure suffit pour l’abandon suprême de monsieur pour succomber à la caresse intime de votre bouche.

Sachez bien le masturber pendant la fellation, formez un anneau à l’aide de votre pouce et de votre index. Cela doit glisser. Jouez de votre langue en même temps.

Montrez-lui que c’est aussi bon pour vous que pour lui. n’hésitez pas à émettre de petits cris de jouissance.

C’est très excitant, et cela ajoute un côté intense et passionné.

Celui ou celle qui prodigue la fellation doit être capable de contrôler l’éjaculation de son homme et d’y arriver au moment souhaité.

Très important

En cas d’éjaculation intra buccale, il existe un risque relativement élevé de transmission des infections sexuellement transmissibles, de la plupart des infections sexuellement transmissibles.

C’est pourquoi il est fortement recommandé d’utiliser un préservatif lors de cette pratique.

En cas d’éjaculation à l’extérieur, le risque est diminué pour les IST, mais il n’est pas nul.

une simple petite irritation (aphtes, caries, etc…) dans la bouche ou qu’un petit écoulement du sexe (liquide séminal) peut suffire pour être contaminant et contaminé.

Il faut garder à l’esprit que, seuls deux tests HIV aux résultats négatifs, faits à trois semaines, au moins, l’un de l’autre, vous garantissent l’absence de risque. Les autres MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) se transmettent à peu près de la même façon

Lors de la fellation, l’homme peut ou non aller jusqu’à l’éjaculation dans la bouche de sa partenaire.

C’est la raison pour laquelle, pour la justice, une fellation imposée n’est pas une agressions sexuelle mais un viol car il existe une pénétration sexuelle lors de cette pratique.

Tout acte sexuel quel qu’il soit est un acte consentit par chacun !!!

à la Une

La Masturbation

La masturbation

Même si elle perd régulièrement son côté diabolique, la masturbation reste un des ultimes grands tabous de la sexualité.

Il reste très difficile de parler de ce sujet qui est néanmoins l’acte sexuel le plus étendu dans le monde… Quelle que soit l’éducation !

Comme dans toutes les sphères de la sexualité, rien n’est obligatoire, chacun est libre de vivre ce qu’il souhaite !!!

Taboue depuis des siècles, la masturbation est enfin débarrassée de son esprit « impur », dans notre société moderne.

Nombreuses sont les questions que l’on se pose discrètement.

La masturbation participe à l’initiation de la sexualité, cette étape est indispensable à notre future sexualité.

Elle est notre premier rapport à la sexualité, le premier voyage vers des territoires inconnues : notre corps, notre plaisir, notre fonctionnement

Se caresser aide ainsi la petite fille (le petit garçon), puis l’adolescente (l’adolescent), puis la jeune femme (le jeune homme), à se comprendre, se connaître intimement pour ensuite mieux maîtriser sa sexualité.

La masturbation aide les femmes un peu inhibées, ou celles qui ont du mal à éprouver du plaisir, à lâcher prise et se sentir plus à l’aise avec leur corps.

Pour mieux utiliser son corps, il est important de le connaître et de le découvrir !!!

La masturbation permet aux femmes de se mettre en contact avec leur plaisir et de réveiller leur érotisme. Elle intensifie la sensibilité du clitoris, du vagin et initie à l’orgasme. Mais, la masturbation peut aussi aider les femmes à découvrir des aspects de leur sexualité qui leur font peur. L’excitation et la pénétration anale, par exemples.

Rien de mal à cela, la masturbation fait partie de l’apprentissage logique de la sexualité, elle n’est pas un plaisir de compensation et peut exister parallèlement à une sexualité épanouie, voire la développer…

La masturbation est une source de plaisir et d’orgasmes. Simple à pratiquer un doigt suffit !!!.

La masturbation chez la femme

C’est encore un sujet tabou, volontiers honteux, et toutes les femmes ne sont pas prêtes à avouer qu’elles se caressent, morale oblige.

Résultat, beaucoup s’y adonnent mais n’en parlent pas, voire s’en défendent.

Chez la femme, on lui accorde la capacité de diminuer  les infections du col de l’utérus.

On pense également qu’elle collabore, comme chez l’homme, en faisant fonctionner les organes génitaux, un renforcement du fonctionnement physiologique et du bien-être.

Elle permet aussi de mieux se connaître, il n’est pas simple d’inviter quelqu’un dans un lieu qu’on ne connaît pas soi-même.

Mais aussi la façon dont il fonctionne dans le plaisir. Le sexe de la femme, en grande partie interne, donc caché, nécessite d’être découvert peu à peu.

La masturbation chez l’homme

On sait maintenant que des éjaculations régulières diminuent de manière importante le risque de cancer de la prostate.

De plus, la masturbation, grâce au renouvellement spermatique qu’elle occasionne, augmente la fertilité masculine en assurant la présence permanente de jeunes spermatozoïdes.

Elle permet aussi la sécrétion de substances diminuant la tension et a un effet tranquillisant.

Bien exploitée, elle permet aussi d’apprendre à connaître son corps et ses réactions et d’apprendre à en faire un allié.

Elle améliore la sexualité masculine !!!

Les hommes ayant vocation à avoir une éjaculation rapide peuvent utiliser la masturbation pour apprendre à maîtriser leur excitation.

Seuls, ils ont moins d’appréhension de réussite, et prennent conscience de leur corps, apprennent à mieux respirer, et contrôle mieux leur mécanisme sexuel.

On croyait que la masturbation causait la surdité !!!

Heureusement, toutes ces croyances se sont révélées fausses, aujourd’hui nous prônons ses bienfaits.

Donc pas besoin d’être deux pour épicer ses joies érotiques et le plaisir solitaire peut être exploré à travers de nombreuses pistes pour éviter l’ennui.

La masturbation en duo

Ce voyage à quatre mains représente incontestablement une source de plaisirs haut de gamme car en la matière, un coup de pouce permet à coup sûr d’atteindre l’extase haut la main, elle accentue le plaisir à deux.

La masturbation en duo est très excitante, elle vous permet d’atteindre une forme de complicité et parfois une osmose sexuelle.

C’est aussi une façon de mieux connaître le ou la partenaire.

Mesdames le moyen le plus simple pour une masturbation à deux que vous apprécierez c’est en

guidant sa main vers des caresses qui vous stimulent. C’est une excellente façon de démontrer à l’autre comment vous aimez être caressée!

Pour votre homme choisissez ce que vous voulez (salive, gel lubrifiant, huile de coco…) et lubrifiez le sexe pour que la masturbation se rapproche le plus possible de la sensation qu’il ressent lors de la pénétration.

Pensez d’autant plus à ceux qui sont circoncis : sans lubrification des risques d’irritation sont à prévoir.

La technique :

Placez votre main autour du pénis en érection . Tenez le bien sans trop serrez non plus. Caressez sa verge de haut en bas dans un mouvement de va-et-vient en trouvant le rythme et la pression qui lui procurent le plus de sensations.

N’hésitez pas à stimuler ses testicules en même temps, certains en sont friands.

L’excitation monte et vous sentez qu’il est sur le point de jouir ? Accélérez le mouvement si vous souhaitez une fin rapide ou ralentissez pour prolonger le plaisir.

Le pénis devenant très sensible après éjaculation, stoppez toute stimulation.

Conclusion

La masturbation c’est bon pour la santé, pour le mental, et pour le couple !!!

Il est tout à fait normal et même indispensable de se masturber, qu’on soit un homme ou une femme, et quelle que soit sa situation de couple.

La masturbation permet une meilleure connaissance de son corps ainsi qu’à un plus grand équilibre.

Chez les couples ou les partenaires qui se masturbe le nombre de rapports sexuel sont les plus importants… Comme si la masturbation rendait plus vivante la sexualité chez les individus et leur donnait également plus envie de faire l’amour !!!

à la Une

Les préliminaires

Pourquoi ?

Créer la complicité, nécessaire à la poursuite des épanchements amoureux, les préliminaires amène la femme dans une zone de plaisir plus intense, et l’homme dans une grande excitation .

Il n’y a rien de plus beau que le désir dans les yeux d’un partenaire transi, prêt à toutes les fantaisies.

Pour la femme

D’un point de vue physiologique, elles favorisent une lubrification vaginale plus intense tout en créant une atmosphère empreinte de sensualité.

Les femme sont moins mécanique que les hommes et ont besoin de plus de temps pour sentir le désir monter en elle.

Pour l’homme

La majorité des hommes ont la difficulté à s’abandonner, et son trop peu caressé

Mesdames prenez l’initiative et faites-lui découvrir sa sensibilité, ses zones érogènes. Au besoin, demandez-lui de vous guider

Il trouvera peut-être cette étape un peu longue. Persévérez, il finira par apprécier…

Leurs zones érogènes

Les zones érogènes semblent moins nombreuses chez les hommes.

C’est faux…

Les lobes, le cou, les mamelons, l’intérieur des cuisses, l’arrière des genoux sont sensibles chez ces messieurs.

Pour les rapides

Certaines femmes ou hommes veulent aller droit au but et détestent les préliminaires, crainte de l’abandon ? Refus de paraître faible ? Ou envie que ça finisse vite ?.

Plus sexuelles, elles sont ennuyées, par de longs préambules.

Il faudra donc lui apprendre à varier le rythme : de la lenteur sensuelle à l’amour rapide et intense.

. Bien sûr, le sexe express à son charme et son degré d’excitation, vite sous la douche ou sur la table de la salle à manger…

Comment allumer la flamme qui brûlera vos corps dans une étreinte passionnée ?

La fusion des corps se prépare dès le petit matin, par un baiser, un câlin, une phrase gentille..le jeu de séduction, la sensualité, l’ambiance, les regards, les petits mots chuchotés à l’oreille, ….

Ces pratiques peuvent prendre la forme de jeu et aboutir ou non à un orgasme ; l’orgasme pouvant être atteint par d’autres moyens que la pénétration.

caresser l’ensemble du corps, tout en évitant les parties dites sexuelles!

le corps tout entier est une zone érogène. Et, bien sûr, certaines portions sont plus sensibles que d’autres.

Pour les maladroits ?

Remplacez vos doigts, vos mains par une plume d’autruche ou de paon, un foulard de soie glissant lentement sur votre corps. La douceur du tissus vous procurera des frissons et fera grimper votre désir amoureux de plusieurs crans ou encore des jouets pour adulte.

De bon préliminaires vous assure un échange torride, alors à vous de jouer !!!

,

 

 

à la Une

Sextoy ou jouets pour adulte

Et si le sextoy devenais le cadeau idéal à offrir à votre partenaire, pour un enterrement de vie de jeune fille ou garçon?

Ces jouets sexuels pour adulte participeraient à l’amélioration de la vie sexuelle. En revanche cela ne se traduit pas par davantage d’orgasmes pour les femmes: seules 38% des femmes considèrent qu’elles atteignent plus facilement le septième ciel avec un jouet ou un objet sexuel.

Le sexe en général mais plus particulièrement l’utilisation de sextoy est resté longtemps tabou et honteux, l’usage de ces accessoires s’est progressivement immiscé au sein du couple.
45% des hommes et 44% des femmes ont déjà utilisé un sextoy en couple contre seulement 29% en solitaire.

L’usage solitaire concerne principalement les femmes (40%) que les hommes (19%).
Au total, 47% des Françaises et 49% des Français ont déjà eu recours à ces petits jouet sexuels au cours de leur vie.
Et tout sexe confondu, un sur quatre (25%) déclare en avoir utilisé au moins une fois au cours de l’année écoulée.
C’est le résultat d’une enquête de l’Ifop pour Dorcelstore.com
menée en ligne auprès de population de 18 à 69 ans, entre le 23 décembre 2016 et le 3 janvier 2017.

75% des femmes françaises actuellement en couple se disent prêtes à utiliser un sextoy pour pimenter leurs ébats amoureux si leur partenaire le leur offrait.
Alors si vous choisissez d’offrir un sextoy mieux vaut savoir ce qu’il vaut au sein du couple et comment jouer avec…

Le sexe

Il s’agit de l’extrait de l’article.

saint-valentin-sexe-playlist-sexe-amour

Les femmes et les hommes ont, de tout temps et dans toute communauté,

su faire l’amour, tant bien que mal.

Et saisi les liens existant entre la rencontre des corps d’une femme et d’un homme !!!

L’homosexualité est aujourd’hui comprise, une vie sexuelle amoureuse,

tout aussi respectable que l’hétérosexualité !!!

On apprit à faire l’amour par des jeux et stratégies sexuelles, à s’aimer sans engagement définitif,

à mieux se connaître par le riche et beau dialogue des corps

mais aussi grâce aux jouets pour adulte !!!

Tout commence par le langage d’un regard, tout s’y mêle :

le désir et la tendresse, la passion et l’apaisement.

Il dit tout !!!

Nul besoin de paroles et pourtant,

Les femmes et les hommes doivent connaître leur corps !!

Nous sommes convoquées à cette occasion à l’éducation sexuelle,

la différence de sexualité apparaît aujourd’hui nécessaire afin d’assurer aux femmes et aux hommes, jeunes et plus vieux, hétérosexuel et homosexuel, la connaissance de leur corps et de leur plaisirs !!!

Et la connaissance du corps de l’autre par le tact, les caresses, nos mains sont aussi porteuses d’émotion, cette mobilisation totale de notre sensorialité. 

Participer à la découverte de l’autre dans un mouvement contradictoire mêlant don et recherche, soif insatiable, abandon et jouissance !!!

Hier,

la domination masculine imposait aux femmes les volontés sexuelles de leur « conjoint ».

Aujourd’hui,

les deux éléments du couple sont considérés comme fondamentalement égaux

la domination n’est qu’un jeu, un face à face dans l’étreinte domination/soumission.

Il en a fallu de beaux combats pour discuter librement ensemble aujourd’hui de la vie sexuelle !!!